[Video] Compostelle par la Montagne épisode 1/3

Samedi dernier, France 3 diffusait un numéro de son émission “Chroniques d’en Haut” dédié au chemin de Compostelle par la Montagne. Laurent Guillaume s’est mis dans la peau d’un pèlerin le temps d’un voyage, et nous fait découvrir l’univers du chemin. Sur fond de très belles musiques (dont une magnifique de Ludovico Einaudi), on y voit des paysages époustouflants, notamment sur le plateau de l’Aubrac (endroit qui revient souvent comme des plus extraordinaires auprès des pèlerins).

Laurent nous emmène d’abord au Puy-en-Velay ou il s’équipe d’un bâton en passant par la fameuse Boutique du Pèlerin. Il se rend ensuite au gîte Les amis de Saint-Jacques pour découvrir ce qui fait la beauté du chemin : l’hospitalité. Il découvre le principe du donativo, mais aussi les dortoirs qui n’en sont pas vraiment, puisque dans ce gîte, ce sont des box individuels. Jean-Philippe lui explique également ce qu’est une Crédencial et lui appose son premier tampon. Il assiste ensuite à une bénédiction donnée par le père Emmanuel dans la Cathédrale Notre Dame du Puy-en-Velay et découvre par la même occasion le nombre d’étrangers venus se lancer dans cette aventure.

Il prend ensuite le chemin sur les plateaux du Velay et fait une étape dans le village de Saugues pour passer voir Jeanine, qui accueille des pèlerins du monde entier. Deux australiennes sont d’ailleurs présentes, et lui expliquent la raison de leur pèlerinage. Direction les paysages de la Margeride, ou il rencontre un éleveur de vaches de l’Aubrac, puis il découvre le Domaine du Sauvage, un lieu transformé en gîte par une trentaine d’éleveurs et d’agriculteurs, afin de faire découvrir aux pèlerins leur production locale de viandes, fromages et légumes.

Laurent fait ensuite plusieurs rencontres sur le Chemin, pèlerins, familles (notamment des enfants qui font le chemin avec leurs grands parents), photographe chargé d’immortaliser les lieux de la bête du Gévaudan, ou encore un habitant ( Claude Ayrignac) qui va lui raconter l’histoire de la ville d’Aubrac, et lui faire découvrir la Cloche des Perdus qui agit comme un phare pour les marcheurs perdus dans l’Aubrac.

La suite au prochain numéro, prévu le 18 Octobre de Saint-Jean-Pied-de-Port jusqu’à Roncevaux …

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !