3 astuces (et +) pour alléger votre sac à dos sur le Chemin de Compostelle

Il y a des dizaines de listes sur ce sujet, et des conseils pour ce que vous devriez et ne devriez pas prendre. La plupart de ces listes, cependant, ne traitent que des gros sujets : que porter, que mettre à ses pieds, quel genre de sac pour le transport, quel genre de sac de couchage est le meilleur.

Tout cela compte, bien sûr. Mais certaines petites choses font aussi une grande différence, et je ne parle pas seulement pour le poids de votre sac.

Voici les trois petits astuces que j’ai utilisé pour mon sac sur le Chemin, sur les conseils de pèlerins qui s’y sont rendus avant moi, et qui ont fait une grosse différence pour tous les jours.

sac a dos compostelle

1. Sacs d’emballage de vêtements

Les sacs à dos sont d’excellents moyens pour transporter toutes vos affaires d’un endroit à un autre, mais quand il faut trouver quelque chose de spécifique, ils peuvent sembler des puits sans fond, où les choses se perdent. Il y a beaucoup d’organisateurs de sacs coûteux, mais je trouve que des filets à linge en maille, peu coûteux, font tout aussi bien le travail, voire mieux encore.

  • Ils sont légers, et il est facile de voir à travers ce qu’ils contiennent. (Les miens sont de trois tailles différentes, il était donc facile de savoir ce que je saisissais même dans l’obscurité).
  • Si je partageais une machine à laver avec d’autres pèlerins (la plupart d’entre nous n’ont pas assez de vêtements pour remplir toute une charge), je pouvais jeter mes petites affaires, comme des chaussettes et des sous-vêtements dans un filet, tout en étant sûr qu’elles n’allaient pas se perdre ou se mélanger avec les affaires de quelqu’un d’autre.
  • Et le plus important : le filet ne se froisse pas et ne fait pas de bruit !

Oubliez le défi de dormir malgré les ronflements. La plus grande bête noire de nombreux pèlerins en auberge et en gîte (selon moi) est le bruit en fin de nuit ou avant l’aube des sacs en plastique BRUYANTS. (S’il vous plaît, je vous en prie, n’utilisez pas des sacs d’épicerie en plastique bon marché pour organiser vos affaires : ce sont les pires.) Si vous vous inquiétez de garder vos affaires à l’abri de la pluie, prenez des sacs à ordures en plastique et doublez l’intérieur de votre sac seulement les jours où il pleut.

J’ai eu trois sacs : un pour les « vêtements de soirée » que je pouvais simplement saisir et prendre avec moi tous les jours au moment de la douche, un pour les « vêtements propres » (chaussettes de rechange, des sous-vêtements, pyjama, etc.) et un pour les « vêtements rarement portés » (la veste de pluie et un chapeau, des vêtements légers pour temps chaud, etc.)

épingles à nourrice compostelle

2. Des épingles à nourrice

En parlant de la lessive, notre routine quotidienne “laver les chaussettes sales dans l’évier” était tellement plus facile parce que nous avions de grandes épingles à nourrices.

L’épingle à nourrice peut avoir beaucoup d’utilisations sur le Chemin de Compostelle :

  • Substitut pour pinces à linge.
    La plupart des gîtes / auberges ont un nombre limité de pinces sur leurs fils à linge, mais des vêtements non attachés peuvent s’envoler, ou être pris par mégarde par des pèlerins fatigués qui ne font pas attention et attrapent accidentellement les mauvaises affaires. Avec des épingles à nourrice, rien ne disparaît ou se perd.
  • Accrocher certaines choses à votre sac à dos.
    Il y aura des jours où vous aurez à transporter des vêtements mouillés (qui n’ont pas séché pendant la nuit, qui ont pris la pluie, ou les chaussettes moites vous changez la mi-journée) pendant que vous marchez. Au lieu de les pousser à l’intérieur de votre sac à dos, où il y a la moisissure et l’odeur, vous pourrez les épingler sur l’extérieur.
  • Dépanner en cas de déchirures.
    On n’a jamais de problème de ce genre, mais les épingles à nourrice peuvent se révéler utiles en cas de vêtements déchirés, sacs à dos, ou autre.

Vous pourrez en trouver ici

sac douche avec crochet

3. Sac de douche avec un crochet

Je dois beaucoup au pèlerin qui a publié cet avis avant mon premier pèlerinage : « assurez-vous que votre sac de douche a un crochet ou un moyen de l’accrocher sur les barres de douche« .

Lorsque vous prenez une douche dans un nouveau lieu tous les jours , vous vous retrouverez face à une variété de situations… et peu de commodités. La plupart des douches des gîtes / auberges le long du Chemin étaient des bacs individuels avec un rideau et trois murs. Vous pourrez trouver un seul crochet sur ​​le mur, mais il n’y a presque jamais d’étagère, de banc, ou de tout autre endroit pour poser ses affaires… et le sol est toujours humide.

Soyez donc prêt à accrocher tout ce dont vous avez besoin pour rester au sec sur un mur ou sur une barre .
(Ceci est un autre argument pour les filets à linge en maille, qui ont souvent des boucles de suspension).

J’utilisais le grand kit de douche REI, qui se révéla être trop (en taille, poids, capacité) que quiconque a vraiment besoin pour un pèlerinage de 40 (ou même 90) jours, mais j’ai été reconnaissant de son crochet tous les jours .

> Voir une sélection de sacs de douche

Vous en voulez plus ? J’ai demandé aux membres du groupe Facebook de l’APOC (pèlerins américains du Chemin), de loin la meilleure source pour l’information et l’inspiration.

Voici ce qu’ils ont dit au sujet des « astuces pour un sac plus léger » :

  • « J’utilisais des élastiques à cheveux pour garder mes affaires enroulées ensemble. L’élastique qui tenait ma tenue du jour me servait à me faire une queue de cheval ou une tresse.”

 

  • « J’utilisais un sarong (pièce de tissu rectangulaire donc les deux cotés sont cousus de façon à former un étui cylindrique) comme une jupe, une robe,un sac à main et comme un rideau d’intimité quand j’étais sur une couchette du bas. » (voir tous les sarong)

 

  • « J’avais un sac minuscule et et tout léger roulé en boule que j’utilisais comme un sac à main chaque fois que je visitais une ville, allait au restaurant ou à l’épicerie, etc. »

 

  • « Un ChicoBag porté en écharpe. Très léger. Peut contenir une bouteille, un guide, des bananes, un petit appareil photo, un téléphone – et tout alors facilement accessible  » (voir tous les ChicoBag)

 

  • « Mon sac de douche était un sac d’épicerie en tissu mince. Il était assez grand pour accueillir tous mes vêtements secs et des articles de toilette pour quand j’allais à la salle de bain. Il avait des grandes poignées si j’avais la chance d’avoir un crochet, mais n’était pas important si je devais le poser sur le sol.”

 

  • « Au lieu d’un sac de couchage, j’en ai fabriqué un avec du PrimaLoft et de la soie, qui pèse environ 340g. J’ai remplacé mes Crocs par les nouvelles Birkenstock en mousse, et j’ai gagné environ 230g. (voir toute la gamme Birkenstock)

 

  • « Mon bandeau ! En plus d’éviter à la sueur de rentrer dans mes yeux, il a fait un merveilleux masque de nuit qui a tenu les bouchons d’oreille en même temps! « 

 

  • « Remplacer ma serviette de bain de moyenne taille par une petite, c’était tout ce qu’il fallait. Un bandana m’a servi pour plusieurs choses ».

 

  • « Si vous portez des lunettes, utilisez des sur-lunettes solaires à la place d’une seconde paire. »

Article original (en anglais): Caminotimestwo.com

 

Et vous, quelles sont vos astuces pour alléger votre sac ?

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !

Fermer les commentaires

Comments (2)

  1. Anonyme  |  

    Une grande étole en coton très fin…peut servir comme robe, jupe, nappe, couverture, rideau ou protection solaire sur les épaules. .

  2. Anonyme  |  

    Des sandales ‘la marine’ peu chères, ultra légères et peu encombrantes.. .résistent à l eau et tiennent bien au pied…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.