5 bonnes raisons de faire le Chemin de Compostelle

Prendre la décision de partir en pèlerinage sur le chemin de Compostelle n’est pas chose aisée pour une grande part de monde. Nous sommes parfois tiraillés entre plusieurs émotions : l’envie de le faire, la peur de ne pas y arriver, le temps, l’argent etc …  Mais faire le chemin de Saint-Jacques de Compostelle n’est pas réservé qu’aux autres. Voici 5 bonnes raisons pour vous aider à franchir le pas. Soyez sûr d’une chose, vous ne le regretterez pas.

1- Une parenthèse dans votre vie

Qui n’a jamais rêvé de s’extraire de son quotidien et de s’évader ? C’est ce qu’il se passe lorsque l’on s’engage sur un chemin comme celui de Compostelle. Dans une société ou l’on travaille de plus en plus, ou l’on est stressés et ou l’on court sans arrêt contre le temps, cela fait du bien de se poser et de s’accorder une parenthèse pour réfléchir et se retrouver. Si vous n’avez pas la possibilité d’effectuer le chemin en une seule fois, vous pouvez le fractionner, et ainsi vous octroyer ainsi une petite parenthèse chaque année dès que vous le pouvez, car dans notre vie quotidienne, nous sommes loin du sens naturel et humain de la réalité. Lorsque l’on marche, on prend le temps d’avancer à son rythme, on s’éloigne de la notion temps pour se concentrer sur l’essentiel, sur soi et sur ce qui nous entoure. On redevient humains en quelque sorte …

2- Des rencontres inoubliables

Marcher sur un chemin comme Compostelle, c’est l’occasion de faire des rencontres inoubliables, tant au niveau des pèlerins que des hôtes qui vous accueillent. Chacun vient avec son histoire, et l’on oublie rapidement toute notion de jugement, de cases etc … Le pèlerin ne se sent jamais étranger sur le chemin, vous rencontrez des gens de tout bords, de tout pays, et parfois même des inconnus qui peuvent vous offrir l’hospitalité. Vous vous rendrez compte que partager une partie du chemin avec quelqu’un tisse des liens que seuls ceux qui ont fait Compostelle peuvent comprendre. Sans compter qu’avec l’arrivée des réseaux sociaux, vous pourrez garder contact avec les personnes que vos avez rencontré au cours de votre périple. Mais on fait aussi d’autres rencontres, plus inattendues celles ci, comme la nature, mais on se rencontre surtout soi même, aussi impensable que cela puisse paraître.

Pour illustrer ces quelques propos, voici des liens de pèlerins qui nous exposent leur coups de cœur tout au long du chemin :

3- Des paysages de carte postale

Marcher est plus que jamais l’occasion de porter plus d’attention à ce qui nous entoure, et notamment les paysages. Lorsque vous parcourez des centaines de kilomètres au fil des jours, les paysages n’ont pas la même saveur, vous les vivez, vous les ressentez. Les paysages sont variés, alternance de montagnes, de plateaux, de prairies, de vallées et de zones côtières. Parmi les paysages marquants, citons la traversée de l’Aubrac (emplie de la légende de la célèbre bête du Gévaudan) avec son plateau balayé par le vent, le massif des Pyrénées, ou encore les plaines de Castille-Léon. Vous découvriez ainsi des parcs naturels, des environnements avec des ressources écologiques fabuleuses, tout ceci dans un décor de carte postale, et quelque fois hors du temps. C’est au milieu de tout cela que vous prendrez la mesure du chemin intérieur qui s’accomplit en vous …

4- Ça coute moins cher qu’on ne le pense

L’argent peut être un frein pour beaucoup de gens qui veulent se lancer dans l’aventure de Compostelle. Mais avec un minimum d’organisation et de préparation à l’avance, on peut arriver à faire baisser la note. D’un point de vue de l’hébergement, les donativos peuvent être une solution (attention : donativo ne veut pas dire gratuit non plus), la belle étoile peut en être une autre quand il fait beau. Pour l’alimentation, vous pouvez vous organiser en fonction de ce dont vous avez besoin, en alternant les repas sur place, et en emportant quelques courses dans votre sac par exemple. En bref, sachez qu’il y a toujours des solutions lorsque vous êtes sur le chemin, et que l’argent ne doit pas être un frein pour ce type de périple. Il serait dommage de s’en priver pour une quelconque raison pécuniaire.

A ce propos, Vincent du blog marcher-vers-compostelle a rédigé un excellent article si vous voulez avoir une estimation de ce que peut couter une marche vers Compostelle.

5- C’est bon pour la santé

Cela peut paraître quelque peu décalé au regard des raisons précédentes, mais faire le chemin est un excellent moyen de se réconcilier avec le sport. La marche à pied permet d’apprendre à connaître les limites de son corps, d’améliorer sa respiration, et de se sentir en harmonie avec son esprit. Elle permet d’évacuer le stress et les tensions, de brûler des calories, et par la même occasion de vous faire perdre du poids. De par son rythme et les bienfaits qu’elle apporte à notre corps, la marche a parfois été qualifiée d’exercice physique idéal.

Pour finir, voici quelques témoignages de pèlerins qui ont effectué le Chemin, et qui semblent tous avoir composante en commun : vous n’êtes plus le même lorsque vous revenez de Compostelle …

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !